Reproduction, gestation et naissance du chihuahua

LA REPRODUCTION DU CHIHUAHUA EN ELEVAGE CANIN

de la saillie à la mise-bas de la femelle chihuahua, jusqu’à la naissance des chiots chihuahua.

Je vais vous expliquer le chemin parcouru du moment ou je fais saillir une de mes femelles reproductrice chihuahua au moment où vous pouvez réserver un chiot de l’élevage des chihuahua De Nottingley, vous ne vous doutez pas du chemin parcouru !

Les chaleurs du chihuahua, l’accouplement des chihuahuas, la mise bas des femelles chihuahua.

Le chiot mini chihuahua qui naît est immature, et aveugle, il va au cours des ses deux premiers mois de vie à l’élevage de Nottingley considérablement se transformer ! Je dois l’accompagner dans toutes les étapes de son développement, jusqu’au moment où vous viendrez le chercher le sourire aux lèvres !

Il est coutume de dire que de la passion naît la connaissance. S’il est un domaine qui fait partie intégrante de mon quotidien d’élevage, c’est bien la reproduction du chihuahua.

Il faut impérativement envisager un beau mariage de deux magnifiques chihuahua. Deux chihuahuas confirmés, qui présenteraient de nombreuses qualités pour une amélioration de la race et espérer avoir de beaux petits mômes.

mise-bas-chihuahua

Le cycle sexuel du chihuahua

La chienne chihuahua est en chaleur deux fois en moyenne par an. Il faut noter le premier jour des chaleurs, date à laquelle madame perd du sang….avec un gonflement de la vulve important. Les chaleurs d’une chienne vont durer deux à trois semaines. Les femelles chihuahua sont prêtes à être accouplées entre le neuvième et quatorzième jour de ses chaleurs.

Méthode de repérage par le suivi des chaleurs de la femelle chihuahua

L’éleveur de chihuahua devra avec précision déterminer le meilleur moment de l’accouplement du chihuahua. La mauvaise détermination du moment sera à l’origine d’une chienne restée vide, aucune naissance après un accouplement.

Il existe deux méthodes pour la reproduction du chihuahua , les frottis vaginaux et le dosage de progestérone.

Les frottis vaginaux sur le chihuahua consistent à passer un écouvillon dans le vagin de la chienne chihuahua pour prélever quelques cellules vaginales pour un examen au microscope. Car l’aspect des cellules se modifie suivant l’avancement des chaleurs, cela permet de connaître la meilleure période d’ovulation pour la saillie (accouplement mâle femelle).

Le dosage de la progestérone du chihuahua, permet en effectuant une prise de sang de la chihuahua avant que l’ovulation ne se produise de connaître précisément le jour pour la saillir.

Il est fort de constaté qu’une reproductrice chihuahua doit être accouplée vers le dixième jours ou le treizième jour de ses chasses. Mais j’ai eu des petites chihuahuas, qui se sont accouplées avec succès bien avant le dixième jours de chaleurs, d’autres après le vingtième jour !

La période la plus fertile se situe entre le troisième et le quatrième jours après l’ovulation.

Saillir une femelle chihuahua

Le sang est très foncé au début des chaleurs de la chihuahua, les écoulements vont s’éclaircir (sang rosé) au fur et à mesure quand elle se rapproche de la période optimale !

J’ai pour habitude de laisser au calme mes deux amoureux seuls un moment. Ainsi je peux observer le comportement de chacun. Et de constater que le mâle reproducteur chihuahua, mon petit étalon se transforme en coq et se prépare à une phase de cour. La femelle va aguicher le mâle et se tourner vers lui la queue sur le côté et se propose. Cela ne veut pourtant pas dire que la chienne reproductrice chihuahua soit prête (ovulation) ni quelle accepte le mâle. La reproduction du chihuahua est compliquée !

L’étalon chihuahua chevauche se petite partenaire femelle et va la pénétrer avec des coups de rein rapides. Cela va provoquer un spasme réflexe du sphincter vaginal qui a pour effet de maintenir captif le mâle jusqu’à la fin de l’acte. Les chiens sont alors collés. Cela va durer entre cinq et vingt minutes.

Trois phases, une première sécrétion prostatique, puis la fraction blanchâtre riche en sperme, puis à nouveau du liquide prostatique en grande quantité pour le transport des spermatozoides dans l’utérus de la chienne.

La petite femelle peut émettre des cris plaintifs car elle se sent prisonnière et sa muqueuse vaginale est dilatée brusquement.

Mes deux reproducteurs chihuahua se décrocheront naturellement après l’accouplement. Il faut éviter que la chienne urine pendant un petit temps.

La gestation de la femelle chihuahua

La phase de gestation, m’impose encore une fois de connaître un certain nombre d’éléments techniques.

On a le choix de vérification de gestation entre un test sanguin pour doser la relaxine, la palpation (pas évidente). J’ai choisi idéalement l’échographie ! Elle devra être pratiquée entre vingt et un et trente jours de gestation.

La gestation du chien n’est pas très longue elle dure deux mois, soixante trois jours en moyenne. En raison de la nidation tardive peu de modifications sont visibles les premiers temps.

C’est vers la fin du premier mois, les mamelles grossissent et un élargissement du ventre en arrière des côtes peut être constaté. Je trouve qu’à cette période ma reproductrice chihuahua change systématiquement de comportement, elle est plus en retrait et bien plus calme. Je la rassure, je la dorlote.

Le deuxième mois de la gestation de ma chihuahua devient évidente. Le ventre s’arrondit avec une prise de poids, moment ou le fœtus connaît une phase de développement pondéral. L’appétit de ma future maman chihuahua augmente, je change alors systématiquement son alimentation pour une nourriture plus riche !

Les signes de mise-bas de la femelle chihuahua

Les éleveurs de chihuahua ont coutume de prendre trois à quatre fois la température de la chienne dans la semaine qui précède l’arrivée des bébés. La température chute de quelques degrés douze à vingt quatre heures avant l’accouchement.

Je ne le fais pas, je connais trop bien mes chiens.

Je perçois rapidement un changement de comportement, c’est alors que je reste près d’elle 24/24.

Pour le plus grand bonheur de ma miss chihuahua nous dormons ensemble ! Dormir pour moi étant un grand mot… car ma chienne chihuahua a alors un changement de comportement, elle gratte énergiquement son panier, refuse de manger, urine beaucoup et parfois peut vomir.

La plupart de mes chiennes accouchent la nuit.

L’accouchement d’une de mes femelles chihuahua est pour moi un réel bonheur de pochettes surprises par rapport aux sexes et couleurs de mes futurs bébés, mais aussi un réel stress !

La mise-bas du chihuahua, accouchement.

Lors de la naissance des chiots chihuahua, la première poche des eaux se rompt, la couche est mouillée.. c’est à l’apparition de la seconde poche de couleur verdâtre à la vulve, c’est l’amnios, qui renferment le chiot. Après une forte poussée je tire le chiot vers le bas, c’est à ce moment là que je le libère (sous deux minutes) avec la maman son chiot de la poche afin d’éviter une noyade dans de liquide amniotique. Il faut aussi veiller à l’expulsion total du placenta.

Je dégage les voies respiratoires, je le secoue tête en bas, bouche ouverte. Je donne quelques gouttes d’un stimulant respiratoire.

Le cordon doit être proprement coupé, désinfecté et ligaturé.

Avant de placer le petit bébé au chaud sous lampe chauffante, je le stimule, je le frictionne ! Et je suis aux anges aux premiers petits cris !

La césarienne sur femelle reproductrice chihuahua

Parfois l’expulsion entre deux chiots dépasse deux à trois heures, ou bien après des contractions normales ma chienne arrête de pousser, le signe qu’un chiot est bloqué…, si ma chienne pousse depuis sans résultat etc. Il se peut aussi qu’un chiot reste coincé au niveau de la vulve sans pouvoir l’extraire.

Grace à ma grande vigilance, je décèle souvent une anomalie qui m’incite à emmener la future maman chez le vétérinaire pour une césarienne avant qu’un incident grave ne survienne.

La naissance d’un chiot chihuahua est extrêmement délicate !!!

J’ai la chance de travailler depuis vingt ans avec une excellente clinique vétérinaire de permanence la nuit. J’assiste toujours le vétérinaire praticien. Il vaut mieux une bonne césarienne qu’une mauvaise mise bas douloureuse !

Le chihuahua est une race propice a des atonies utérines et donc aux césariennes.

Le vétérinaire va anesthésier la chienne, en petite quantité pour que cela ne soit pas préjudiciable pour les bébés à venir. Le ventre sera ensuite incisé. Le protocole n’est pas dangereux. Je prends chaque petit chiot chihuahua au fur et à mesure de leur sortie afin de bien les désencombrer et les réchauffer.

Une fois l’extraction de tous les bébés, le vétérinaire referme consciencieusement la maman, qui sera mise sous antibiotiques. Généralement de retour à la maison, ma petite maman chihuahua est déjà debout prête à s’occuper de sa progéniture !

Le bien être des nouveaux nés chihuahuas

A la naissance des chiots chihuahuas, les petits ne parviennent pas à réguler leur propre température corporelle. Il leur faut donc un nid avec au moins 28 degrés la première semaine.

Généralement le chiots perd un peu de poids dans les premières 24 heures et reprend ensuite. Sinon il faut lui faire boire de l’eau sucrée tiède, et injecter un peu de sérum phy sous la peau,

Je veille systématiquement que les chiots boivent rapidement le colostrum. Puis enfin le lait.

Il peut arriver s’il y a trop peu de lait, que l’on préconise quelques injections d’ocytocine.

Il m’arrive aussi de devoir faire dans les premiers temps des biberons, nuits et jours aux nouveaux nés chihuahua ! Le lait doit être préparé juste avant son administration toutes les deux bonnes heures ! Dans le cas contraire il faut de toute façon aider ces toutes petites têtes à tenir à la mamelle les premiers temps. Je stimule aussi la zone périnéale avec un linge tiède et humide pour leur permettre d’uriner et de déféquer.

Malgré tout, le chihuahua étant très très petit, malgré une assistance permanente de ma part, il existe bien évidemment une mortalité possible d’un nouveau né chihuahua, sans en déterminer la cause exacte.

J’espère vous avoir intéressé et bien renseigné, cependant un particulier ne devrait pas faire de reproduction sans tout notre savoir d’éleveur canin au risque de perdre sa chienne chihuahua et les petits avec, juste pour avoir espéré faire un peu d’argent lors de la vente non déclarée d’une portée, ou de faire plaisir à un membre de la famille…

Il est a noté qu’une nouvelle loi vous oblige à avoir un numéro de siret pour vendre vos chiots.

Sandrine Guénard – éleveur canin – Elevage des chihuahuas de Nottingley

IL EST INTERDIT DE COPIER MES ECRITS de longues heures de travail d’écriture pour l’information de ce métier !